Stage MathC2+ à Poitiers – juin 2018

Date : 18, 19 et 20 juin 2018

Lieu : Poitiers (CCSTI Espace Mendès France, université de Poitiers, IUT Laboratoire XLIM)

Académie : Poitiers (François Lafontaine)

Porteurs de projet : François Lecellier.

Autres partenaires scientifiques ou pédagogiques : CCSTI EMF POITIERS

Mots clé : Programmation ; Minecraft ; Applications mathématiques.

Ce sont 20 élèves de Quatrième (8 filles et 12 garçons) qui ont participé à ce stage MathC2+ à Poitiers. Motivés et issus de milieux défavorisés, ayant une certaine appétence en mathématiques, ils sont issus du collège REP de POITIERS, Pierre de Ronsard.

Un travail de recherche a été mené en groupe sous le pilotage d’un enseignant-chercheur (Minecraft) pendant une journée
Les élèves ont participé à des ateliers « maths et magie » « puzzle » et « codage » au CCSTI
Ils ont effectué des travaux de programmation, ont visité l’exposition « milieux extrêmes » au CCSTI ainsi que le laboratoire de recherche XLIM UMR CNRS 7252.

Ce stage sera reconduit l’an prochain, mais en ciblant d’autres collèges.

Un film a été tourné sur la journée passée à l’université :
https://youtu.be/Y63ywfTB1rk

Stage MathC2+ à Calais – juin 2018

Date : 18, 19, 21 et 22 juin 2018.

Lieu : université Littoral Côte d’Opale, Laboratoire de Mathématiques Pures et Appliquées Joseph Liouville (LMPA).

Académie : Hauts-de-France (Régis Leclercq).

Porteurs de projet : Christophe Bourel, Bruno Martin.

Le stage a réuni 42 élèves, tous en fin de classe de Seconde, 22 filles, 20 garçons. Ils provenaient de 7 établissements du Nord-Pas-de-Calais (Calais, Dunkerque, St-Omer, Montreuil-sur-Mer). Deux types d’activités ont rythmé le stage : exposés mathématiques réalisés par des enseignants-chercheurs dont une matinée de travaux pratiques, travaux en groupe sur des énigmes mathématiques avec restitution orale. Une séance de découverte de jeux de réflexion (échecs, go, ainsi que quelques jeux récents) a clos la semaine.

Il n’y a pas eu de temps consacré à la présentation des métiers des mathématiques et de l’informatique ou d’ateliers spécifiquement informatique et algorithmique cette année. Ce sont là pour nous des pistes de réflexion pour la prochaine édition de ce stage.

Le programme du stage

Voici l’adresse du site de ce stage : http://lmpa.univ-littoral.fr/secondes/

Stage MathC2+ en Corse – juin 2018

Date : 20, 21 et 22 juin 2018.

Lieu : université de Corse à Corte.

Académie : Corse (Jean-Dominique Coggia, Michel Polidori).

Porteurs de projet : Paul-Antoine Bisgambiglia.

Autres partenaires scientifiques ou pédagogiques : CNRS UMR SPE, Faculté des Sciences

Mots clé : atelier robotique, atelier échecs, atelier et projet de programmation, conférence débat sur les enjeux du numérique.

Pour cette première édition, ce sont 2 filles et 9 garçons, issus de 4 lycées de Corse qui ont participé à ce stage MathC2+. Parmi les activités proposées, des conférences et des ateliers aussi bien en mathématiques qu’en informatique, des visites du laboratoire, de la bibliothèque universitaire ou du Fablab, des tournois d’échecs, des débats…

Le programme détaillé du stage

Stage MathC2+ à Angoulême – juin 2018

Date : 19, 20, 21 juin 2018

Lieu : IUT d’Angoulême et Espace MENDÈS-FRANCE, Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle à Poitiers

Académie : Poitiers (Sébastien Peyrot)

Porteurs de projet : Sébastien Peyrot, IA-IPR de mathématiques, Dominique Souchet, directeur de l’IUT d’Angoulême, Christophe Thomassin, principal du collège REP+ Michelle Pallet à Angoulême, Benoît Stanowki, principal du collège REP+ Romain Rolland à Soyaux.

Autres partenaires scientifiques ou pédagogiques : space MENDÈS-FRANCE, Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle à Poitier, CITF Conception Industrielle et Technologies futures

Mots clé : Informatique, Algorithmique, Robotique

Le stage a réuni 24 élèves de 4ème de deux collèges classés en éducation prioritaire renforcée : 12 élèves du collège Michelle PALLET à Angoulême et 12 élèves du collège Romain ROLLAND à Soyaux avec la participation de 12 filles au total.
Le premier jour, après une présentation du stage, les élèves accompagnés par des enseignants chercheurs, ont visité deux départements de l’IUT d’Angoulême : « Génie Electrique et Informatique Industrielle » et « Génie Mécanique et Productique – Ingénierie, Design ». Puis après ces visites très riches pour ces élèves, des problèmes d’algorithmique et d’informatique leur ont été proposés par leurs professeurs. Il s’agissait de répondre à des défis d’algorithmique consistant à programmer des déplacements de robots selon des figures imposées.
Le deuxième jour, les élèves se sont rendus à l’Espace MENDÈS-FRANCE à Poitiers pour visiter deux expositions, l’une sur les milieux extrêmes et l’autre sur le calcul à travers les âges (exposition « Comment tu comptes ? » réalisée par la régionale APMEP du Poitou-Charentes). L’après-midi du deuxième jour a permis aux élèves de participer à un atelier d’algorithmique et de programmation utilisant le logiciel « Scratch » et encadré par les animateurs experts de l’Espace MENDÈS-FRANCE.
De retour à l’IUT d’Angoulême le troisième jour, les élèves ont poursuivi la recherche collaborative des problèmes soumis le premier jour et ils ont ensuite exposé leurs solutions. Certains d’entre eux ont également proposé des nouveaux défis à leurs camarades, en suggérant la réalisation par les robots de figures plus complexes. L’après-midi du troisième jour a été consacré à la visite d’une entreprise angoumoisine innovante : CITF (Conception Industrielle et Technologies futures). Les élèves ont ainsi pu être sensibilisés à des métiers qu’ils ne connaissaient pas dans les domaines de la robotique, des automatismes, de l’électricité et de la mécanique.

Le programme du stage

Quelques défis

Quelques projets d’élèves

Visite de l’exposition « Milieux extrêmes »

Stage MathC2+ à La Rochelle – juin 2018

Date : 18, 19, 20 juin 2018

Lieu : département de mathématiques de l’université de La Rochelle

Académie : Poitiers (Michel Durand)

Porteurs de projet : Frédéric Testard, Gilles Bailly-Maître.

Autres partenaires scientifiques ou pédagogiques : Stelia Aerospace à Rochefort, laboratoire de recherche LIENS

Mots clé : Informatique, Algorithmique, Robotique, utilité des mathématiques

Pour cette première édition MathC2+ à La Rochelle, le stage a réuni finalement 15 élèves de Seconde, dont 8 filles, issus de lycées de Charente-Maritime. Le premier jour, après une présentation du stage et une intervention sur l’utilité des mathématiques dans notre monde de tous les jours, les élèves ont pu échanger entre eux pour constituer des petits groupes et déterminer les sujets de recherche sur lesquels ils allaient travailler en autonomie.

Parmi les activités proposées

  • des ateliers de programmation
  • comment utiliser les programmes conçus pour animer des robots
  • visite de l’entreprise Stelia Aerospace, en particulier de l’atelier Aérostructure et de l’atelier Sièges-cabines (N°1 en Europe et tous les sièges pilotes Airbus sont fabriqués à Rochefort !)
  • visite du musée Aéronaval
  • exposé sur les liens entre l’aéronautique et les mathématiques.

Le programme et quelques photos du stage

Stage MathC2+ à l’Ecole normale supérieure de Rennes – juin 2018

Date : 18, 19 et 20 juin 2018

Lieu : ENS Rennes (Bruz)

Académie : Rennes (Gilles Patry)

Porteurs de projet : Jérémy Le Borgne, Rozenn Texier-Picard

Autres partenaires scientifiques ou pédagogiques : IRMAR, Centre Henri Lebesgue, Association Petits Débrouillards Grand Ouest

Le stage a accueilli cette année 56 élèves (35 garçons + 21 filles) de Seconde à l’ENS de Rennes sur 3 jours. Les élèves sont originaires de 7 établissements d’Ille-et-Vilaine (5 lycées de Rennes, et les lycées de Vitré et Fougères). Parmi les activités proposées, on recense :
– défis mathématiques (jeux pour faire connaissance)
– travaux de groupes sur un sujet de type « recherche », en mathématiques ou informatique
– visite de l’ENS Rennes (salle de réalité virtuelle, imprimantes 3D…)
– temps de réflexion sur la place des mathématiques dans la société
– rencontre avec des professionnels (métiers de l’informatique, data science, crypto, assurance…) sous forme d’ateliers tournants (un professionnel avec un groupe de 7).

Le programme du stage

http://www.math.ens-rennes.fr/mathc2-/mathc2-un-stage-pour-decouvrir-les-mathematiques-279500.kjsp

Les clubs lycéens et le « Festival des maths » au Congo-Kinshasa

Le partenaire d’Animath au Congo-Kinshasa est l’ONG « Synergie pour le Développement intégral du Congo » agissant en accord avec les autorités académiques du pays.

Séance de restitution du Festival des maths dans un lycée de Kinshasa
en mai 2018 par des lycéennes y ayant participé.

Activités réalisées à Kinshasa depuis la création du premier club Animath en 2015

¤ Deux sessions intensives (juin 2016 et avril 2018) d’une semaine avec participation d’animateurs Animath-France : Jean-Pierre Boudine (professeur agrégé de mathématiques), Thomas Sentis (élève en seconde année de l’École Polytechnique). Cinquante lycéen·ne·s ont participé en 2016, deux cents en 2018.

¤ Invitation en 2016 de deux professeurs et trois lycéens (seuls deux ont pu venir) à l’école d’été « Maths en Folie » à l’École Normale Supérieure de Lyon. Rencontre à Paris avec la direction de plusieurs associations membres d’Animath.

¤ Une dizaine de professeurs et inspecteurs congolais ont assisté en avril 2018 à la deuxième session, « le festival des mathématiques », organisée au Lycée français de Kinshasa, par les huit clubs Animath, 200 élèves participant·e·s. Les autorités scolaires (inspecteurs, directeurs de lycée) ont assisté à tout ou partie de la session et l’ambassade de France y était représentée par son Attachée de coopération. Présence active d’un mathématicien de l’Université de Brazzaville, Fernand Malonga, laissant espérer la prochaine naissance de deux ou trois clubs Animath en République du Congo. Animath a financé les voyages de ses deux intervenants, l’Institut Français leurs frais de séjour et les institutions congolaises les frais de la session elle-même.

¤ Séance de restitution « en ambiance Animath » dans leurs lycées par les lycéens de la session de 2018. Nombre d’élèves touchés : 766.

¤ Admission d’un lycéen à l’école d’été de juillet 2018 à l’École Normale Supérieure de Paris (mais problème de visa non surmonté).

¤ Admission en CPGE à Marseille du lycéen d’un club. Mais l’admission fut trop tardive pour être réalisée.

¤  Article sur nos activités publié dans la revue de la CFEM, commission française de l’enseignement mathématique.

Les clubs Animath en République démocratique du Congo

Sept nouveaux clubs Animath sont prévus pour cette nouvelle année académique, ce qui portera leur nombre à une quinzaine.

Liste des lycées congolais impliqués dans l’implantation de clubs Animath : Collège BOBOTO ; Institut de la GOMBE II ; Institut Monseigneur BOKELEALE ; Lycée Monseigneur SHAUMBA ; Collège Notre Dame de FATIMA ; Collège Saint Fréderic ; École Turque SAFAK ; Complexe Scolaire les Loupiots ; Collège Père ALINGBA ; Collège Saint Joseph ELIKYA ; Collège Saint Raphaël ; Institut Monseigneur MOKE ; Lycée Français de Kinshasa ; École Belge   ; École Juive JOWELS.

La troisième session intensive rassemblant ces clubs est prévue en avril 2019.

Stage MathC2+ à l’université Polytechnique Hauts-de-France – juin 2018

Date : 11, 12, 14 et 15 juin 2018

Lieu : université Polytechnique Hauts-de-France

Académie : Lille (Régis Leclercq).

Porteur de projet : Régis Leclercq, François Goichot.

Autres partenaires scientifiques ou pédagogiques : association étudiante SPHIMX

Mots clefs : constructions géométriques à la règle et au compas, arithmétique, stratégie gagnante, cryptologie

Pour cette septième édition, 37 élèves inscrits et 36 présents sur l’ensemble du stage, soit 25 filles et 12 garçons. Ces élèves proviennent de 8 établissements : Lycée Eugène Thomas au Quesnoy (11), Lycée de l’Escaut (13), Lycée Wallon (2), Lycée Watteau (2), Lycée Notre Dame (2), pour Valenciennes, Lycée Pasteur à Somain (5), Lycée Mousseron de Denain (1), Lycée Jessé de Forest d’Avesnes sur Helpe (1).

Cette année, 8 ateliers participatifs très différents ont été proposés, dans le but de faire découvrir des aspects inattendus des mathématiques, et des ateliers « Recherche » où les élèves ont pu s’exercer en plusieurs temps. Une cérémonie de clôture a été organisée, cérémonie durant laquelle les élèves ont présenté leurs résultats en présence des intervenants d’ateliers, leurs parents et professeurs de mathématiques. À ces ateliers, est venue s’ajouter une visite, celle du C3T (Centre Technologique en Transport Terrestre, UVHC-Valutec).

Nous avons pu bénéficier d’un renfort étudiant tout au long de ce stage. Ce sont 6 étudiants de licence de mathématiques en contrat-étudiant : Camille Seynhaeve, Antoine Lavollée, Benjamin Nawrot en licence 3, et Océane Crapet, Caroline Fabre, Camille Thomas en licence 2 qui sont venus assister les animateurs d’ateliers et accompagner nos jeunes lycéens. Puis une doctorante, Tonia Maria Alam, qui est venue en soutien aux ateliers « Recherche ». Elle a guidé, conseillé et orienté nos jeunes à chaque séance dans leur travail de recherche.

Parmi les ateliers proposés :

  • Vision par ordinateur et Mathématiques (Anne-Joëlle Vanderwinden, Jean-Charles Canonne, UVHC),
  • Énigmes et raisonnement (Juliette Venel, UVHC),
  • La suite de Syracuse (Dominique Lymer),
  • Gagner aux jeux, facile quand on y réfléchit ! (Raphaël Éthuin, collège É. Herriot, Nogent sur Oise,
  • La cryptologie ou la science du secret (Sophie Épitalon, lycée Watteau),
  • Mais aussi : « Jeu d’échecs et mathématiques » (Guillaume Leleu, collège Montaigne, St-Quentin), « Curiosités géométriques » (Arnaud Blaszczynski, collège Voltaire de Lourches et Rénald Lui, lycée Wallon de Valenciennes) « Astronomie et mathématiques » (avec la construction d’un astrolabe : Stéphane Kindt, lycée C. Desmoulins, Le Cateau, et Cécile Perrin, lycée Kastler, Denain).

Et pendant tout le stage, des ateliers « Recherches » avec une présentation des résultats par les élèves lors de la cérémonie de clôture.

L’enquête de satisfaction

L’emploi du temps du stage

Le descriptif des ateliers et le site du LAMAV dédié au stage, sur lequel on trouvera des informations sur le contenu et d’ordre pratique, ainsi que quelques photos du stage.

Les clubs de Pristina (Kosovo)

Le Club Animath de Pristina a été créé en 2013 par Qëndrim GASHI, un jeune docteur en maths de l’Université de Chicago. 12 lycéen·ne·s, 6 filles et 6 garçons, y étudiaient les sujets envoyés par deux doctorants du laboratoire d’informatique de l’Université Paris VII, Nathanaël Fijalkow et Virginie Lerays. Avec le soutien apprécié de l’ambassade de France et du Kosovo Education Center,  une École de Printemps 2014 a été organisée pour  une trentaine de lycéen·ne·s enthousiastes, encadré·e·s par Virginie, Qëndrim et Nathanaël.

La seconde école a eu lieu en mai 2015, encadrée par Emilie Devijver (Probabilité et statistique, Orsay), Nathanaël Fijalkow (Informatique théorique, Paris VII), Rémi Molinier (Maths pures / Algèbre, Paris 13) et Qëndrim Gashi (Maths pures / Géométrie) animateur du club Animath.

« La semaine était organisée autour de la notion de hasard et de probabilité…. Les élèves étaient regroupés par tables de 2 filles et 2 garçons autour de problèmes que l’un de nous exposait, puis nous les laissions chercher en groupe. Nous répondions à leurs questions et discutions de leur avancement. A la fin, un étudiant venait donner la solution au tableau.

 Au début de chaque session des groupes exposaient durant 20 minutes sur des thèmes proposés. Le soir, nous proposions « l’énigme du jour » qui était résolue le lendemain matin. Les exercices qui les ont le plus intéressés étaient ceux présentés sous forme de jeux (recherche de stratégie pour optimiser les chances de réussite, …). Les jeux en situation avec des carrés de chocolat comme monnaie ont eu un franc succès.  Si les lycéens étaient parfois bruyants, c’était surtout d’enthousiasme ! »

Le club Animath de Pristina : école de mai 2015

Fin  2015, un second club était créé à l’Université de Priština pour des étudiants en  licence, avec le soutien du LABEX « Milyon », en vue  d’une initiation à la recherche en mathématiques. Ces étudiants pouvaient,  après leur licence, postuler à des  formations de master en France. En décembre 2015 une session sur la théorie des graphes  rassemblait une quinzaine d’étudiants, encadrés par trois doctorants français (Alexandre Bordas, Emilie Devijver et Rémi Molinier).

A l’occasion de cette session, un mimeo d’une cinquantaine de pages : « Winter School in Prishtina / Introduction to graph theory » a été rédigé par les intervenants. Il peut être envoyé sur demande adressée par mail à : duhamel@animath.fr.

Une seconde session d’initiation à la recherche a réuni, du 15 au 18 avril 2016, 15 étudiants de l’Université de Pristina encadrée par Petru Mironescu (responsable du Labex Milyon), et deux doctorants : Clément Alleaume, de l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne, et Alexandre Bordas, de l’École Normale Supérieure de Lyon.

« La forte motivation et le bon niveau des participants, ainsi que l’accueil très chaleureux, ont laissé un excellent souvenir aux intervenants et ont contribué au succès de l’événement. »

Petru Mironescu, responsable du Labex MILYON

Petru Mironescu, responsable du Labex MILYON, entouré d’étudiants de l’Université de Pristina. À gauche, Alexandre Bordas et Clément Allume. À droite, Kajtaz Blacca, le responsable du club

 Plusieurs étudiants, issus de ces clubs au Kosovo, étudient maintenant avec succès en France, en Allemagne ou en Amérique. Mais fin 2016, Qëndrim Gashi, leur principal animateur, a été nommé (à 31 ans) ambassadeur du Kosovo à Paris. Le processus a été momentanément interrompu et nous espérons qu’il reprendra bientôt.

Finale du concours Alkindi et lauréat·e·s académiques

La finale de la 3ème édition du concours Alkindi s’est tenue à l’École Normale Supérieure de Paris le 16 mai 2018, en présence du Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre, Chargé du Numérique, M. Mounir Mahjoubi. Bravo à toutes les équipes finalistes !

La meilleure équipe de chaque région a été invitée (13 régions académiques métropolitaines, une équipe des DOM-TOM ainsi qu’une équipe des lycées français à l’étranger) ainsi que les 5 autres meilleures équipes. Les participants ont effectué l’épreuve finale par équipes, le matin. L’après-midi, les élèves ont rencontré des chercheur·e·s en cryptographie, qui ont animé des ateliers. Pendant la cérémonie de remise des prix, les lauréat·e·s ont remporté des ordinateurs portables ainsi que des livres sur la cryptographie.

Les sujets de la finale sont disponibles ici.

Par ailleurs, les membres des 20 meilleures équipes nationales ainsi que de la meilleure équipe de chaque académie ont gagné des livres de cryptographie et une invitation à visiter un laboratoire de cryptographie.