Association pour l’animation mathématique

Accueil du site > Actions > Filles et maths, une équation lumineuse

Filles et maths, une équation lumineuse

Les journées « Filles et maths : une équation lumineuse » sont une initiative destinée à encourager les filles à s’orienter vers des études de mathématiques et plus généralement des études scientifiques et techniques. Ces journées sont organisées par les associations femmes & mathématiques et Animath et sont destinées à des filles en fin de collège, au lycée, et en classes préparatoires.

Wil je roulette spelen ? Check dan deze website met leuke roulette spelletjes.

La prochaine journée est organisée le

3 Juin 2014 à Lille 3 pour les élèves de 3ème et Seconde

Les dates suivantes sont :

  • à l’université de Villetaneuse - Paris 13 (sous réserve).

En 2012-2013, déjà sept journées ont été organisées en France, et elles ont eu beaucoup de succès. Les journées passées en 2013-2014 ont suivi ce même succès :

  • 25 Novembre 2013 au SCEREN de Lille pour des étudiantes en licence de mathématiques, math-info, MASS, MIASHS.
  • 11 Décembre 2013, à l’ENSIMAG, école d’ingénieur de Grenoble pour des lycéennes de Première S et Terminale S.
  • 18 décembre à l’Institut Henri Poincaré à Paris, pour les classes de Première S et Terminale S ;
  • à Toulouse : le 19 décembre 2013, pour les classes de Troisième et Seconde ;
  • 30 Janvier 2014 à Rennes pour les classes de Première S et Terminale S ;
  • 10 février 2014 à l’Institut Henri Poincaré à Paris pour les classes de Troisième et Seconde d’Ile de France ;
  • le 17 Février à l’Université de Tours pour les classes de Troisième et Seconde.

Argumentaire : Il y a un vrai problème avec l’orientation des filles. On le sait bien : les filles sont de meilleures élèves que les garçons. Mais ces derniers négocient mieux leurs acquis en s’orientant vers des filières qui, à ce jour, assurent une meilleure insertion professionnelle. Quelques chiffres : les filles représentent 46% des bacheliers S, mais seulement 40% des bacheliers S en spécialité mathématiques... et 17% à Polytechnique. Pourquoi ? Entre autres explications, filles et garçons intériorisent encore les stéréotypes véhiculés par la Société sur les rôles et les compétences différenciées filles-garçons.

L’âge décisif des choix d’orientation se situant avant 15 ans, certaines de ces journées s’adressent à des jeunes filles de cet âge, élèves en Troisième et Seconde. D’autres ciblent des jeunes filles de 16-18 ans, en classes de Première S et Terminale S, ou en classes préparatoires.

Il s’agit leur faire rencontrer de manière informelle des femmes qui les ont précédées, doctorantes, mathématiciennes jeunes et moins jeunes, femmes ingénieurs ; de leur montrer les débouchés très divers des études de mathématiques et les métiers scientifiques. Ce sont des moments d’échange, de rencontre entre mathématicien-ne-s, professeur-e-s de mathématiques et élèves/étudiantes.

Témoignages : Découvrez ce que les participantes à ces journées en disent

Filles et Maths : une équation lumineuse
Les journées "Filles et maths, une équation lumineuse" sont destinées à encourager les filles à s’orienter vers des études de mathématiques et plus généralement des études scientifiques et techniques.
Reportage sur une journée à l’Institut Henri Poincaré


— "Merci pour cette journée. Elle fut très intéressante et très instructive. J’ai préféré la pièce de théâtre ainsi que la rencontre avec les chercheuses, ingénieurs... Cette journée n’a pas déterminé mon avenir mais elle m’a fait découvrir différents métiers et m’a donné envie de me "battre" pour la cause des femmes qui ont les mêmes capacités que le sexe opposé. C’est pourquoi je vous remercie encore et vous dis peut être à bientôt !! "

— "C’était vraiment génial. Tout le monde était à notre écoute. On se sentait chouchoutées. Merci encore !"

— "C’étais très bien, j’ai vraiment passé une bonne journée !"

— "Certes , il y a beaucoup de préjugés sur les femmes et des discriminations. Cependant dans ma vie actuelle je n’ai pas encore ressenti cela. Il y a quelques garçons un peu machos dans ma classe, cela ne m’empêche pas de les apprécier et de leur dire quand ils dépassent les limites. Je suis d’accord que les filles se limitent dans les études mais ce n’est pas juste à cause des discriminations mais surtout à cause de notre manque de confiance en nous. De plus, je ne veux pas consacrer toute ma vie à mon travail mais à ma famille qui est quelque chose de plus important pour moi. Les femmes doivent continuer à se battre pour obtenir les même droits que les hommes (surtout pour les salaires) mais tend que les hommes domineront la politique, peu de changement sera possible."

Déroulement d’une journée :

Une présentation de la réalité du déséquilibre hommes/femmes dans les études et les carrières scientifiques et des différents obstacles à l’accès des jeunes femmes aux études et métiers scientifiques (préjugés et stéréotypes, problèmes institutionnels, autres...) sera faite à travers :
- une conférence de vulgarisation mathématique par une chercheuse en mathématique
- un déjeuner convivial
- un atelier sur les métiers des mathématiques
- du théâtre forum
- des groupes de discussion entre jeunes femmes et avec des femmes engagées à différents stades de la vie active (doctorantes, universitaires et chercheures, ingénieures...)

Les journées sont organisées avec l’aide de Cap’Maths, du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche et du Ministère des droits des femmes. Celles qui ont lieu en Ile de France le sont avec l’aide de la région Ile de France.

Pour toute demande d’information : fillesetmath@animath.fr

Les articles de la rubrique

| | | || ||| ||