Bandeau
Association Animath
Association pour l’animation mathématique

Animath est une association loi 1901, dont le but est de promouvoir l’activité mathématique chez des jeunes, sous toutes ses formes : ateliers, compétitions, clubs... dans les collèges, lycées et universités, tout en développant le plaisir de faire des mathématiques.

Ewen Goisot

Accessit du Concours Général de Mathématiques 2013.

Article mis en ligne le 9 mars 2014
dernière modification le 19 juillet 2014
Imprimer logo imprimer

Ewen, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis actuellement (2013/2014) en prépa MPSI au Lycée du Parc (Lyon). L’an dernier, j’étais en terminale S-SI au Lycée Louis Lachenal (Argonnay- Haute Savoie).

Il y a quelques mois, tu remportais le 4ème accessit du Concours Général de Mathématiques. Tu avais déjà participé au concours Kangourou (7ème en 2011), mais pas aux Olympiades Académiques. Tu n’étais pas loin d’être sélectionné pour les Olympiades Internationales 2013. Quand tu as commencé à t’intéresser aux mathématiques en général, aux mathématiques de compétition en particulier ?

Les mathématiques m’intéressent depuis longtemps (depuis que je vais à l’école). Ce qui m’a plu, c’est de devoir faire preuve de beaucoup de logique et d’imagination pour résoudre certains problèmes (et pas seulement de connaissances).

Je n’ai commencé à m’intéresser aux mathématiques de compétition qu’en fin de seconde. Au collège, je n’ai pas été informé de l’existence de tels concours. C’est pour cette même raison que je n’ai pas participé aux Olympiades Académiques en première. La compétition permet de connaître approximativement son niveau ; elle est parfois très stimulante et incite à se surpasser, mais pourrait être plus exacte si toute personne intéressée avait la possibilité de suivre une formation équivalente. La compétition n’est peut-être pas ce qui m’intéresse le plus dans les mathématiques, mais plutôt la beauté et l’utilité de cette matière.

Trouvais-tu dans ton entourage, ta famille, ton lycée, une stimulation pour participer à la préparation olympique, ou te sentais-tu plutôt isolé ?

Mise à part ma famille, je me sentais plutôt isolé. J’ai été dans un collège qui ne proposait pas le concours Kangourou. Au lycée, j’ai eu la possibilité de participer à ce concours (et quelques autres, mais seulement en terminale), l’organisation dans ce domaine n’était cependant pas optimale.

Que peux-tu dire de la préparation olympique que tu as suivie ?

En réalité, l’esentiel de cette préparation s’est déroulée en terminale car je ne connaissais pas tellement cela avant. Cela dit, cette année m’a permis de beaucoup progresser en mathématiques, ainsi que de découvrir des choses nouvelles et intéressantes grâce à ces cours extra-scolaires. Cette préparation a commencé par un stage de mathématiques de dix jours pendant les vacances d’été 2012. J’ai ensuite pu travailler notamment grâce aux envois de l’OFM (6 exercices à résoudre chaque mois), et au club de mathématiques discrètes de Lyon, auquel j’ai eu l’occasion d’aller un dimanche toutes les deux semaines (et plus souvent pendant les vacances).

Et à part les maths ?

J’aime également lire et écouter de la musique. Je fais un peu de sport.
Il y a une autre activité qui m’intéresse beaucoup depuis la sixième : la conception de jeux de société. Pour l’instant, je fais cela en tant qu’amateur car je ne connais pas beaucoup d’autres gens intéressés.

Et l’avenir ?

Les mathématiques ont toujours été (et sont encore) l’une de mes passions, je pense donc faire un métier en rapport avec les maths. La recherche en mathématiques est une possibilité.



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2017 © Association Animath - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.7
Hébergeur : ENS Ulm