Bandeau
Association Animath
Association pour l’animation mathématique

Animath est une association loi 1901, dont le but est de promouvoir l’activité mathématique chez des jeunes, sous toutes ses formes : ateliers, compétitions, clubs... dans les collèges, lycées et universités, tout en développant le plaisir de faire des mathématiques.

Le stage olympique de Montpellier 2014 au jour le jour
Article mis en ligne le 22 juillet 2016
dernière modification le 8 octobre 2015
Imprimer logo imprimer

Mercredi 27 août

Et c’est déjà le dernier jour de cours ! Le temps passe très vite... Aujourd’hui, des cours d’ouverture vers des sujets variés : théorie des graphes et combinatoire bijective pour le groupe A (débutants), convergence de suites réelles et exercices de combinatoire pour le groupe B, dénombrabilité, calculabilité et complexité pour le groupe C, analyse complexe et théorème de Cauchy Lipschitz pour le groupe D (avancés).

L’article du Midi Llibre est paru hier mardi. Ce mercredi après-midi, quelques élèves repartent avant les autres, pour participer à la finale du championnat de la Fédération Française des Jeux Mathématiques. Et ce soir, soirée libre, après une brève conférence d’un élève sur la Muraille : 30 exercices résolus durant la semaine, les autres seront repris avec une étoile l’an prochain. C’est peu, mais il est vrai que la distribution des glaces promises a été tardive. Quelques stagiaires regardent un film dans la grande salle. Puis commence une longue nuit, blanche pour certains. Demain matin, jeudi, les premiers départs sont à 5 h du matin ! Et le poly sera prêt à temps même pour ceux qui partent très tôt...

Mardi 26 août

C’est aujourd’hui qu’est paru dans le Midi Libre l’article sur le stage, mais nous avons oublié de l’acheter. Le temps passe si vite ! Le matin, test final. L’après-midi, ballades un peu moins improvisées que vendredi dernier, mais encore au lasergame, au bowling, et un footing jusqu’à la plage (sans se baigner). Le test est corrigé le soir même comme prévu, mais un peu plus tard qu’habituellement car deux groupes sont rentrés à 19 h 50 de ballade, on leur avait gardé leur repas. Et on s’affaire pour terminer le polycopié, qui ne sera pas prêt dans la soirée, mais seulement à la fin d’une longue nuit de travail... Espérons que l’imprimeur aura le temps de le photocopier : c’est un polycopié encore plus gros que l’an passé !

Le polycopié d’il y a deux ans : celui de cette année sera presque deux fois plus épais !

Lundi 25 août
Aujourd’hui, dernières séances de cours « normaux » : test demain (il y a des jours comme ça...), et cours de découverte après-demain. Le groupe D, sans doute par nostalgie du dernier cours d’inégalité, s’offre généreusement 1h30 de bonus. Les groupes A,B et C quittent avec moins de regrets l’arithmétique et les équations fonctionnelles. En cette journée caniculaire (il y a des jours...), la première distribution de glaces pour les résolveurs de la muraille a eu lieu lors de la fin des cours – avec un retard inférieur à 5 jours, relançant brièvement la flamme pour celle-ci, mais on fait difficilement tomber un mur en allumant un feu de paille.

La soirée était dédiée à une pseudo-conférence très attendue sur les espaces pseudo-eulériens antidifférentiables au sens des cohomologies matricielles de Burnside-Smirnov-Fontanelli. Un exposé fantoche pour fêter en réalité l’anniversaire de Pierre-Alexandre et s’offrir un bon goûter entre matheux : exposé-bidon dont personne n’a cure suivi d’une petite goinfrerie, la base de la formation de tout(e) bon(ne) mathématicien(ne) !! L’heureux élu a reçu un fantastique DVD Dimensions. Le stage risque de ne plus connaître d’élève de 10 ans avant de longues années...
Pour éliminer les calories des glaces et des gâteaux, une petite balle au prisonnier était la bienvenue. Quelques autres ont tenté de vagues révisions – à quoi bon ? Avant d’aller se coucher tandis que les vaillants animatheurs (animatheux... animateurs... au choix) se préparent à une super soirée : la nuit du polycopié ! Tout doit partir demain matin chez l’imprimeur. La nuit va être longue ...

Dimanche 24 août
La journée a commencé tôt ce matin pour certains qui sont partis faire un footing avec Jean-François avant le petit déjeuner. Rien de tel pour se préparer mentalement à trois heures sur la géométrie, l’arithmétique, ou la combinatoire (groupes A&B, C et D respectivement). L’après-midi a été tout aussi studieux, et le soir une conférence présentait le TFJM et l’ITYM lors de laquelle certains anciens participants ont présenté un problème. La vidéo du TFJM. La muraille résiste toujours et les glaces se font attendre ...

Samedi 23 août

Reprise des cours aujourd’hui. Les débutants ont fait de la géométrie à cœur-joie, l’arithmétique a égayé le groupe intermédiaire, tandis que le groupe D s’est allègrement consacré à la géométrie combinatoire et à la théorie des graphes.
En soirée s’est déroulée la présentation des différentes compétitions olympiques, à savoir IMO, EGMO, JBMO, BlablaMO, etc. (Olympiades Internationales, Olympiades Européennes Féminines et Olympiades Balkaniques Junior respectivement), avec une petite vidéo sympa des EGMO. L’auditoire s’est singulièrement dépeuplé lorsque les élèves ayant déjà participé sont venus témoigner. Ils n’étaient heureusement pas trop bavards, et ont ainsi sagement évité que la conférence ne se prolonge bien tard dans la nuit, puisqu’on se lève tôt demain ! Eh oui, le dimanche est consacré à une activité ludique qui plaît à tout le monde : faire des maths !

tard dans la nuit, les animateurs travaillent encore...

Vendredi 22 août

L’heure fatidique approche. Les gestes se crispent, les regards se tendent. A trois minutes du premier test, les élèves font tout leur possible pour échapper à la panique, au contraire des animatheurs, dont le calme est impérial (surtout concernant ceux qui profitent d’une grasse matinée que suivront quelques heures oisives, allez donc savoir pourquoi on organise une telle épreuve).
Finalement, tout le monde a survécu aux trois heures d’épreuves (le groupe D en a eu quatre, traitement de faveur ?). Eh oui, on peut trouver du plaisir mathématique à plancher des heures... Il y avait à chaque fois quatre exercices sur sept points, permettant de se tester sur les connaissances de début de stage, ainsi que sur le débusquage d’erreurs d’énoncé glissées par de vicieux animatheurs.
Tradition oblige, l’après-midi fut consacré à une sortie culturelle bien méritée, même si aucune excursion ou visite guidée n’avait été organisée (pourquoi refuser un service bon marché qui avait fait l’unanimité l’an passé ?). Certains ont pu visiter un chef-d’œuvre de l’architecture locale, à savoir la piscine Antigone, tandis que le réputé Odysseum remporta un vif succès, particulièrement pour son Lasergame. D’autres encore ont opté plus pragmatiquement pour un bowling, suivi d’une bonne glace. Pour couronner cette magnifique journée, la correction du test souleva l’enthousiasme de toutes et tous (le rendu des copies, moins ?...)

Jeudi 21 août

Troisième journée de cours aujourd’hui ! Les groupes A et B se plongent dans l’algèbre, tandis que le groupe C mange des polynômes (les gloutons en ont eu d’ailleurs plus d’une heure de rab grâce à leurs chers professeurs), et le groupe D quant à lui fait une promenade géométrique.
Les sirènes de cet alléchant programme charment une journaliste du Midi Libre, qui vient interviewer cinq élèves choisis au hasard (les quatre médaillés olympiques et l’élève de sixième) ainsi que François, Margaret, et d’autres... sur les Olympiades, Animath, le stage, etc. Nous serons informés ultérieurement de la parution du reportage. En attendant (impatiemment) cette échéance, nous remercions chaleureusement l’élève belge qui a déclaré vouloir « faire [ses] études en France parce qu’elles sont meilleures qu’en Belgique ».
Ce soir, il n’y a malheureusement aucune conférence passionnante et emballante, mais une longue et stressante veillée de révisions pour le Premier Test. La peur s’abat sur l’internat, les mines rebel... insouciantes disparaissent avec les jeux de cartes, les regards inquiets et cahiers de cours bardés d’équations se propagent...Ou pas. Une soirée libre fait du bien à tout le monde.
La muraille en a quand même (égoïstement) bien profité pour farouchement résister, ne perdant que trois exercices aujourd’hui. L’enthousiasme des premiers jours semble s’être dispersé (ou plutôt reporté sur les cart... les cours).
Les élèves se connaissent déjà bien : beaucoup d’élèves ne portent déjà plus leurs badges. Pire : certains portent le badge d’un autre !

Le petit déjeuner,

La bibliothèque. Mieux placée que d’habitude, dans la salle de la muraille, elle est davantage consultée.

Mercredi 20 août

Second jour de cours, et, l’après-midi, début de la seconde période pour les groupes A et D, qui abordent respectivement l’algèbre et la géométrie. De nouveaux animateurs arrivent. Les bouteilles d’eau se font attendre mais la chaleur est supportable. Mardi soir, la conférence d’algèbre linéaire de Nicolas était suivie d’une réunion de tous les animateurs avec le président d’Animath, Martin Andler. Ce soir, après la photo de groupe, la conférence de Thomas sur la probabilité qu’un nom de famille disparaisse a eu lieu avant le dîner.

Mardi 19 août

La muraille d’exercices commence à tomber, les élèves ont dix jours pour résoudre le maximum de quelque cent trente exercices affichés. Et les cours commencent : répartis en quatre groupes assez équilibrés, A (15 élèves), B (25), C (21) et D (19), les stagiaires travaillent les stratégies de base, la logique, la géométrie et l’arithmétique. De nouveaux animateurs sont arrivés : préparation des cours, rédaction du polycopié, ravitaillement (boissons, fournitures...) laissent juste le temps de rédiger quelques lignes de rapport et prendre quelques photos...

la fameuse muraille d’exercices

le groupe A étudie la récurrence

et le groupe D, les équations diophantiennes

Lundi 18 août

Aujourd’hui, premier jour du stage olympique de Montpellier. Tous les élèves sont bien arrivés, quelques uns plus tard que prévu. Presque tous ont été accueillis à la gare, et bon nombre ont été contactés déjà dans le train, par un animateur qui prenait le même train qu’eux et avait la liste de leurs numéros de téléphone.

Après déjeuner, une brève introduction au stage, puis un questionnaire à remplir : on demande aux élèves ce qu’ils savent afin de les répartir en quatre groupes de niveaux, A, B, C, D. Après le dîner, avec une rapidité et une efficacité remarquables, on photographie tous les élèves et animateurs présents pour le fameux trombinoscope qui sera inclus dans le polycopié. Puis le président d’Animath, Martin Andler, remet la coupe Animath aux 9 élèves ayant obtenu le meilleur score dans leur catégorie. Il poursuit la soirée par une conférence sur les médailles Fields.

C’est demain mardi que les cours commencent.



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2018 © Association Animath - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.7
Hébergeur : ENS Ulm