Bandeau
Association Animath
Association pour l’animation mathématique

Animath est une association loi 1901, dont le but est de promouvoir l’activité mathématique chez des jeunes, sous toutes ses formes : ateliers, compétitions, clubs... dans les collèges, lycées et universités, tout en développant le plaisir de faire des mathématiques.

Cycles " Un texte, un mathématicien " jusqu’en 2009
Article mis en ligne le 3 juin 2009
dernière modification le 15 mars 2016
Imprimer logo imprimer

Cycle 2009

Le programme 2009 du cycle de conférences « Un texte, un mathématicien », organisé par la Société mathématique de France et la Bibliothèque nationale de France :

21 janvier 2009 - 18 h 30
John Nash, des mathématiques au prix Nobel
par Ivar Ekeland (Professeur émérite à l’université Paris-Dauphine, professeur à l’université de Colombie britannique à Vancouver)

11 février 2009 - 18 h 30
Sous le fer à cheval, la plage : Les travaux de Stephen Smale
par Viviane Baladi (Directrice de recherche au CNRS)

18 mars 2009 - 18 h 30
Georg Cantor et les infinis
par Patrick Dehornoy (Professeur à l’université de Caen, membre senior de l’Institut universitaire de France)

8 avril 2009 - 18 h 30
Leonhard Euler, ou l’art de donner un sens à ce qui n’en avait pas
par Jean-Pierre Ramis (Professeur à l’université Paul Sabatier, membre senior de l’Institut universitaire de France, membre de l’Académie des sciences)

Détails disponibles ici.

Comme ces dernières années, Animath est partenaire pour faire venir des classes ou des groupes de lycéens (niveau Term. S de préférence, éventuellement 1ère S ou Term. ES spé. math) à ces conférences. Dans la plupart des cas, nous pouvons organiser une « Promenade mathématique » préliminaire, en faisant venir un chercheur dans l’établissement quelques jours avant la conférence afin d’y préparer les élèves. Une visite de la BNF avant la conférence peut aussi être organisée. Les professeurs peuvent s’adresser dès que possible à nous par mail (sélectionner "Promenades mathématiques" en objet).

Cycle 2008

Le programme 2008 du cycle de conférences « Un texte, un mathématicien », organisé par la Société mathématique de France et la Bibliothèque nationale de France :

- 23 janvier 2008 - 18 h 30

"Du pli cacheté de Döblin aux équations différentielles stochastiques"

La publication en décembre 2000 du pli cacheté de Wolfgang Döblin a mis en évidence qu’il était, peu avant sa disparition en 1940, en possession de résultats fondamentaux concernant la théorie des probabilités, qui ne seront redécouverts qu’environ vingt ans plus tard.

Marc Yor (Professeur à l’université Paris VI, membre de l’académie des sciences)

- 13 février 2008 - 18 h 30

"Le triangle de Pascal et ses propriétés"

Le triangle de Pascal est un tableau de nombres doté de très nombreuses propriétés. Il fut inventé en 1654. On en verra quelques unes, dont un lien surprenant avec la distribution des nombres premiers, problème fondamental des mathématiques.

Christophe Soulé (Directeur de recherche au CNRS-IHES, membre de l’académie des sciences)

- 19 mars 2008 - 18 h 30

"Lucien Le Cam : comprendre la géométrie d’une expérience statistique"

Lucien le Cam, mathématicien d’origine française parti préparer son doctorat à Berkeley en 1947, fut une des figures majeures de la modernisation des statistiques, notamment par un article paru en 1964 dans la revue "Annals of Mathematical Statistics". L’influence de cet article est très importante depuis lors.

Dominique Picard (Professeur à l’université Paris VII)

- 9 avril 2008 - 18 h 30

"Alan Turing et la morphogenèse"

Dans les années précédant sa disparition tragique en 1954, Alan Turing, considéré aussi comme un des fondateurs de l’informatique, s’est intéressé à la compréhension mathématique de certains mécanismes fondamentaux en biologie, notamment sur la genèse des formes. Son article "Une théorie de la morphogenèse des plantes basée sur les équations de diffusion-réaction" intéresse aujourd’hui les mathématiciens comme les biologistes.

Henri Berestycki (Directeur d’études à l’EHESS)

Détails disponibles ici.

Cycle 2007

Le programme 2007 du cycle de conférences « Un texte, un mathématicien », organisé par la Société mathématique de France et la Bibliothèque nationale de France :

- 17 janvier 2007 - 18 h 30

"Le symbolisme mathématique : des figures aux nombres et à leurs transfigurations "
Autour du texte "Introduction à la Mécanique" de Lagrange.
Pierre Cartier (Directeur de recherche émérite au CNRS)

- 14 février 2007 - 18 h 30

"Jean Leray et les fondements mathématiques de la turbulence"
Autour du texte : "Sur le mouvement d’un fluide visqueux remplissant l’espace" de J. Leray, article paru en 1934 dans Acta Mathematica.
Jean-Yves Chemin (Professeur à l’université Pierre et Marie Curie)

- 14 mars 2007 - 18 h 30

"D’une lettre oubliée d’Euler (1707-1783) à la combinatoire et à la physique contemporaine"
Autour de la Lettre de Leonhard Euler à Christian Goldbach de 1751
Xavier Viennot (Directeur de recherche au CNRS, Université Bordeaux I)

- 23 mai 2007 - 18 h 30

"De la théorie de la spéculation aux mathématiques de l’aléatoire : un aller-retour"
Autour du Texte : "Théorie de la spéculation" de Louis Bachelier, article paru en 1900 aux Annales scientifiques de l’Ecole normale supérieure.
Nicole El Karoui (Professeur à l’Ecole polytechnique)

Détails disponibles ici.

Cycle 2006

Le programme 2006 du cycle de conférences « Un texte, un mathématicien », organisé par la Société mathématique de France et la Bibliothèque nationale de France :

11 janvier 2006 - 18 h 30
Yves Meyer : "Pourquoi Lebesgue essayait de mesurer les surfaces, et n’y arrivait pas ?"

Mesurer les surfaces paraît un problème simple à première vue. Pour un rectangle, c’est bien le cas. Mais mesurer l’aire de la surface tourmentée de l’Aiguille du midi ou celle d’une île escarpée ? Au tout début du XXème siècle Henri Lebesgue posait ce problème, mais sans parvenir à le résoudre, et ce n’est qu’en 1926, dans une Note aux comptes rendus de l’Académie des sciences que Leonida Tonnelli y apporta une réponse satisfaisante. Ce problème est à l’origine d’une histoire qui mène au cœur des mathématiques : des objets fractals aux images numériques.

15 mars 2006 - 18 h 30
Etienne Ghys : "Henri Poincaré et le monde non euclidien"

Dans son livre La Science et l’hypothèse (1902), Henri Poincaré imagine des êtres vivant dans un disque où se rapprocher du bord serait de plus en plus difficile. Leur perception de l’espace géométrique serait entièrement différente de notre géométrie euclidienne, celle que nous apprenons à l’école. Ils vivraient dans un monde non euclidien, très différent du nôtre à bien des égards. Cette géométrie "hyperbolique" est aujourd’hui un domaine de recherche particulièrement actif.

5 avril 2006 - 18 h 30
Michèle Audin : "Le cas Sophie Kowalevskaya"

La mathématicienne russe Sophie Kowalevskaya (1850-1891) a été la première femme docteur en mathématiques, mais elle est aussi connue comme révolutionnaire et écrivain. Après son doctorat à Göttingen, elle dut attendre dix ans avant d’être nommée professeur à l’université de Stockholm, en 1884. Son mémoire "Sur le problème de la rotation d’un corps solide autour d’un point fixe" (exemple : une toupie !) lui valut, en 1886 un prix de l’Académie des sciences et lui assure une place dans le Panthéon des mathématiques.

10 mai 2006 - 18 h 30
Eva Bayer-Fluckiger : "Hermann Minkowski, grand prix de l’Académie des sciences à 18 ans"

En 1883, l’Académie des sciences attribue son grand prix à un mémoire sur sur la décomposition d’un nombre en sommes de 5 carrés : 55 = 1 + 4 + 9 + 16 + 25 par exemple. L’auteur du mémoire, Hermann Minkowski, est encore adolescent ; début sensationnel pour un étudiant dont la thèse n’était pas encore terminée ! Les idées contenues dans ce travail ouvraient des voies entièrement nouvelles et toujours exploitées, notamment en théorie des nombres.

Détails disponibles ici.

Cycle 2005

Le programme 2005 du cycle de conférences « Un texte, un mathématicien », organisé par la Société mathématique de France et la Bibliothèque nationale de France :

16 mars 2005 - 18 h 30
Don Zagier : "Ramanujan à Hardy : de la première à la dernière lettre ..."

13 avril 2005 - 18 h 30
Jean-Christophe Yoccoz : "Une erreur féconde du mathématicien Henri Poincaré"

18 mai 2005 - 18 h 30
Pierre-Louis Lions : "Du Courant & Hilbert aux simulations numériques"

8 juin 2005 - 18 h 30
Alain Connes : "La pensée d’Evariste Galois et le formalisme moderne"

Détails disponibles ici.



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2018 © Association Animath - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.7
Hébergeur : ENS Ulm