Bandeau
Association Animath
Association pour l’animation mathématique

Animath est une association loi 1901, dont le but est de promouvoir l’activité mathématique chez des jeunes, sous toutes ses formes : ateliers, compétitions, clubs... dans les collèges, lycées et universités, tout en développant le plaisir de faire des mathématiques.

TFJM 2011 - Reportage

Tournoi français des jeunes mathématiciens 2011

Article mis en ligne le 14 juillet 2011
dernière modification le 21 juillet 2016
Imprimer logo imprimer

La première édition de ce tournoi s’est déroulée à Orsay pendant le week-end de Pâques 2011, du 22 au 25 avril, à l’Université Paris-Sud.

Quatre équipes ont participé au tournoi : club d’Orsay, cercle mathématique de Strasbourg, lycée Louis-le-Grand, lycée Hoche à Versailles.

Les problèmes proposés pour ce tournoi sont disponibles ici.

L’équipe d’Orsay et l’équipe de Louis-le-Grand ont été classée 1ères ex aeequo, avec un très léger avantage (0,03 points) pour l’équipe d’Orsay. Hoche a terminé 3ème, et Strasbourg 4ème. Les détails se trouvent ici.

Les deux équipes classée 1ères se sont vu proposer de participer au tournoi international à Minsk. Seule celle d’Orsay a pu répondre positivement à l’invitation.

Joute mathématique

Quelques témoignages des participants, de professeurs ou de spectateurs du Tournoi.

Sarah Fachada-Dury (Cercle mathématique de Strasbourg) : « J’ai trouvé que le TFJM était une expérience très enrichissante car je n’avais jamais fait de maths de cette manière. C’était très intéressant de travailler en groupe, de trouver des solutions d’abord, mais aussi de lire celles des autres équipes, de les étudier et de faire un rapport. L’ambiance était très sympathique, dommage qu’il n’y ait pas eu plus de participants. En tout cas c’était très motivant et ça m’a donné encore plus envie de continuer à faire des maths. »

Mercedes Hajech (Cercle mathématique de Strasbourg « Venue de Strasbourg, et n’ayant jamais participé à une épreuve de ce genre, je ne savais pas trop à quoi m’attendre en arrivant au tournoi des jeunes mathématiciens. Pourtant, ce n’était pas simplement la curiosité qui me poussait à Orsay, mais aussi le plaisir des faire des mathématiques. Au départ je pensais surtout que ce serait amusant, bien entendu ce fut le cas, mais je ne m’attendais pas à en apprendre autant. Plus qu’instructif, il s’agit d’une véritable expérience de s’exprimer en public, et présenter des solutions. Mais ce que j’ai préféré, - à part jouer aux cartes avec les autres participants - c’était de pouvoir lire leurs solutions, et en les comprenant, de découvrir des stratégies mathématiques qui m’étaient jusque là inconnues. C’est une aventure que je referai sans hésiter, si je le pouvais.

Encore merci pour l’encadrement du TFJM, je n’oublierai jamais ce week-end mathématique ! »

Samuel MacKeown (MPSI, lycée Hoche) « Eh bien... que dire de ce tournoi, sinon que c’était une expérience absolument fantastique que de
côtoyer des grands chercheurs et (espérons-le !) de futurs grands chercheurs sur des problèmes d’un tout autre niveau !

Ne serait-ce qu’en voyant le plaisir évident que prenait tout le monde à travailler sur ces problèmes et à les exposer aux autres, et le plaisir que moi-même j’ai éprouvé en participant à ce tournoi, a suffit à dissiper quasiment tous mes doutes quant à ma vocation de chercheur. Je vais définitivement continuer à travailler sur les problèmes et
rester au courant des évolutions des autres équipes.

Je ne regrette absolument pas d’être venu, et je pense que quiconque qui aime les maths un tant soit peu se doit de travailler sur
ses problèmes et se rendre à Orsay.

Merci beaucoup pour l’organisation du TFJM »

Luc Lehéricy, (MPSI, lycée Hoche)

« Le TFJM furent une expérience enrichissante. C’est à ma connaissance le seul tournoi français de ce type (tout comme l’ITYM), et le travail se fait selon ses envies, ses idées et à son rythme. Les problèmes sont variés et stimulants, quoique durs : cela nous force à approfondir nos réflexions beaucoup plus loin que ce qu’on pourrait penser ! Mais le plus intéressant, après la préparation, est l’épreuve : il ne s’agit pas, comme je le croyais à tort au début, de montrer que les autres ont tort ou qu’il y a systématiquement mieux pour résoudre les problèmes, mais au contraire il faut savoir reconnaitre l’élégance d’une solution et la qualité des outils employés, quitte à suggérer des méthodes pour améliorer ces points. C’est un travail de recherche avec une présentation notée, mais j’eus le tort d’oublier que les notes sont ici secondaires : autant s’amuser, dans la recherche ou dans l’exposé, et savoir que nous sommes ici pour résoudre les problèmes avec les autres et non pour démontrer que les autres solutions sont mauvaises. De plus, les encadrants et organisateurs firent un travail formidable en restant toujours à l’écoute des équipes, et je leur en suis très reconnaissant. »

Rémy Nicolaï (professeur MPSI, lycée Hoche)

« Je tiens à remercier toute l’équipe organisatrice de m’avoir donné l’occasion
de participer à cette expérience.

Enseignant en sup depuis de longues années je ne m’intéressais guère aux
compétitions mathématiques que je trouvais artificielles et trop spécialisées.
Celle ci, par son mode de déroulement et le travail en équipe qu’elle induit
m’a fait complètement changer d’avis.
Nous avons travaillé dans des conditions de confiance rares et avec un
enthousiasme revigorant.
Les organisateurs ne pensaient peut être pas aux classe de CPGE mais, de fait, les problèmes étaient riches et assez naturels pour que les étudiants puissent les explorer avec une grande autonomie et une vigueur que je leur envie. Nous en avons tous tiré un grand profit.

Je serais certainement partant pour un nouveau tour l’année prochaine.

Merci encore »

Jean-Louis Masnou (enseignant, spectateur du tournoi)

« Je vous remercie de m’avoir permis d’assister le samedi 23
avril dernier dans le bâtiment 425 à la Session 1 du
Tournoi. Je n’ai suivi, par manque de temps, que la
première joute de cette Session 1 portant sur le premier
problème, sur les Fonctions arithmétiques.

Pour avoir enseigné moi-même, à l’Université de Bordeaux-1,
pendant une dizaine d’années, j’ai été très intéressé par
la formule du tournoi que vous avez proposée aux 4 équipes
de lycéens. Le sujet m’a aussi intéressé même si ma spécialité
portait sur la Physique et l’Astrophysique, puis en ce
moment sur la Logique et Philosophie des Sciences à l’UFR10
de Paris-1 (LOPHISC).

J’espère que les ébauches de solutions proposées se trouveront
aussi sur le site www.itym.org pour que je puisse par moi-même
tenter de les comprendre et de les approfondir.

Sinon, cette expérience, grâce à votre généreuse invitation de
dernière minute, a été tout à fait enrichissante et captivante.
Elle a rendu les élèves heureux, de toute évidence, comme
je l’ai constaté à la cafétéria du Laboratoire de Mathématiques
d’Orsay. »



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2008-2018 © Association Animath - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.7
Hébergeur : ENS Ulm